Partageant les valeurs du mouvement Colibri, je suis convaincue que chacun peut participer, petit à petit, à son niveau, à l’accompagnement de ce changement positif dont la société et la planète ont tant besoin. Personne ne fait jamais tout bien ou tout mal, le développement durable est un long chemin. Je mets en place chaque jour de nouvelles petites actions pour aller dans ce sens. Je partage sur cette page l’avancée de mes changements, peut-être que ceux-ci pourront vous inspirer ? Je suis preneuse de vos suggestions aussi, contactez-moi !

Niveau pro :

Travailler

  • Je propose mes services à un tarif équitable et transparent. Je ne recherche pas l’enrichissement économique personnel à toutes fins. Je choisis de travailler avec des acteurs partageant des valeurs communes : vers un tourisme durable.
  • Consulting Webmarketing : Je n’accepte pas d’accompagner les entreprises allant à l’encontre des valeurs que je défends.
  • Professeure : Activité moins rémunératrice, mais que je prends le temps de mener en m’adaptant aux tarifs proposés par les écoles et universités. J’ai développé un module de cours sur le tourisme et développement durable qui vise à développer l’esprit critique des étudiants sur le sujet. Je partage tous mes cours sur SlideShare en accès libre (licence creative commons) afin qu’ils puissent être ré-utilisés par d’autres professeurs. Je suis mentor d’une dizaine d’étudiants pour les accompagner dans leurs choix d’orientation et début de carrière professionnelle.
  • Journaliste : Je participe activement au collectif de journalistes de Voyageons-Autrement dont j’anime les comptes Twitter et Instagram. Certains de mes articles furent publiés dans le livre « Dix ans de tourisme durable » sorti en 2018. Aussi, je rédige des articles pour la section Tourisme Durable du site internet TV5MONDE.

Soutenir

  • HopTour Amérique Latine : j’ai voyagé pendant 2 ans à travers l’Amérique Latine troquant mes compétences en échange du gite et du couvert avec des initiatives touristiques engagées vers une forme de tourisme plus responsable et durable. J’ai documenté leurs bonnes pratiques en vidéo afin de les partager sur la plateforme collaborative Hopineo dont j’ai fait partie des premiers ambassadeurs.
  • Je coorganise des afterworks sur le tourisme durable à Lyon afin de créer du lien entre les professionnels du tourisme partageant ces même valeurs et favoriser la coopération.
  • Je réponds toujours aux sollicitations de demandes d’informations que je reçois et lorsque mon emploi du temps me le permet j’essaie de prendre un peu de temps pour aider. Par exemple en 2018 : j’ai partagé des conseils pour le lancement de l’Atelier Bucolique, participé à Fabrik à Déclik, animé une soirée sur le voyage responsable à l’Alter’Hostel, rencontré les étudiants en entrepreneuriat d’HEC Montréal, répondu à la demande d’entretien pour le mémoire de Tiphaine sur le Tourisme Collaboratif, d’Aurélie Bornecque sur le Tourisme Durable.

Niveau perso :

Accueillir

Se nourrir

  • Je cuisine !
  • Je reçois chaque semaine mon panier de l’AMAP, je privilégie les légumes et fruits de saison, locaux et bio.
  • Je n’achète pas de viande, ni de poisson. J’en limite ma consommation.
  • Je privilégie l’achat de produits en vrac dans des commerces locaux et indépendants, en particulier à côté de chez moi l’Épicerie équitable.
  • J’ai lancé l’initiative d’un compost dans ma résidence et je suis ambassadrice Mouvement de Palier.

Se chauffer

S’habiller

  • Je récupère ou achète d’occasion mes vêtements.
  • J’ai troqué mon jeans Levi’s pour un 1083.

Acheter

  • Je suis adepte de la récup’ ou des achats d’occasion : Bon Coin, Bric à Brac, Emmaüs, Envie.
  • Je suis une cupeuse (Luneale) et j’utilise en complément la culotte Fempo (100% made in France).
  • Je fabrique la majorité de mes produits d’entretien et d’hygiène, longue vie au bicarbonate, vinaigre, argile et citron !

Donner

  • Je vais donner mon sang ou mon plasma chaque mois.

S’informer

Financer

Se déplacer

  • Je n’ai pas de voiture, je me déplace en ville en utilisant les transports en commun et mobilités douces.
  • J’ai mon propre vélo que je répare à l’atelier du Chat Perché et suis adhérente de La Ville à Vélo.
  • Je privilégie train et covoiturage pour les longs trajets.
  • Lorsque je voyage loin (en avion) je pars longtemps : deux voyages à l’international par an. J’allie déplacements professionnels et voyages personnels, pour faire deux en un.