[TourismeDurable] Une carte du monde du tourisme du masse

Avec l’aide des étudiants d’ Excelia Group La Rochelle, nous avons travaillé à dresser une carte du monde interactive et collaborative des destinations affectées par le tourisme de masse, ainsi que lister les principales mesures mises en place par les destinations.

Légende :

Couleurs

  • En noir : lieux dont l’accès est à présent interdit à cause du tourisme de masse
  • En rouge : lieux souffrant du tourisme de masse sans qu’aucune mesure ne soient pour le moment mise en place
  • En orange : lieux souffrant du tourisme de masse où des mesures furent prises
  • En jaune : lieux à surveiller, on commence à parler de tourisme de masse.

Types de destinations

  • Villes
  • Côtes et plages
  • Nature
  • Patrimoine culturel et villages
  • Evénements

Mesures mises en place :

Instructions pour les étudiants : choisir deux destinations (une ville et autre) où des mesures ont été mises en place et contactez l’office de tourisme de la destination pour collecter des informations officielles.

Légiférer

Plateformes de réservation de logement de particuliers (Airbnb…)

Encadrer l’activité des professionnels du secteur

Limiter le nombre / l’accès

  • Bhoutan : obligation de passer par une agence de voyage locale avec des packages coûtant au minimum 200€/jour.
  • Barcelone : centre ville fermé aux groupes de plus de 50 personnes.
  • Thaïlande : îles interdites d’accès

Comportement des touristes

Limiter

Changer les indicateurs de performance

Tarifications

Promouvoir autrement

D’autres types d’activités

À un autre moment

Vers un autre endroit

Sensibiliser

Faire signer une charte / un engagement

  • Islande
  • Palau

Campagnes de communication

  • Islande : vidéo

Méthodologie suivie

Nous avons référencé sur cette carte des lieux souffrant du tourisme de masse qui furent l’objet d’articles dans les médias en utilisant : les moteurs de recherche (Google, Lilo), réseaux sociaux (Twitter, Facebook, LinkedIn, YouTube), sites Internet référents (Voyageons-Autrement, The Conversation,  Travindy…).

Consultez l’article publié sur Voyageons-Autrement.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *