Reportage photo : tourisme et développement durable en Palestine ?

Juste après la conférence sur le tourisme d’aventure organisée par ATTA en Jordanie, j’ai eu la chance de vivre un merveilleux voyage à travers la Palestine grâce à une agence locale : Siraj Tours. Alors que les tristes événements dans la bande de Gaza font la une des médias, je rentre tout juste de 5 jours à travers la Cisjordanie (WestBank). Un sentier de randonnée y a été développé, j’y ai découvert un peuple tellement accueillant, des endroits magnifiques, chargés d’histoire et de culture, on y a passé la nuit dans le désert avec les bédouins, mangé comme de sacrés gourmands, dégusté vin et bière locales, partagé la chicha à la fin du repas, joué au football sur la place du village, dansé le dabkeh… Car oui, malgré le climat politique bien conflictuel dans la région, les gens continuent de fêter la vie au quotidien. Je vous partage quelques images de ce beau voyage en territoire palestinien.


Jour 1 : Masar Ibrahim Al-Khalil, qu’on appelle en français le sentier d’Abraham, est une belle et longue route culturelle traversant la Palestine. Ses 330 km passent par plus de cinquante villes et villages : l’occasion pour les voyageurs (et en particulier les marcheurs) de découvrir, et surtout vivre, la légendaire hospitalité palestinienne.


Jour 1 : Au petit matin nous passons la frontière entre la Jordanie et la Palestine au niveau du pont d’Allenby : en traversant le fameux fleuve du Jourdain.
Une fois les formalités aux frontières effectuées, nous déjeunons et visitons Jérusalem. Ville sainte pour trois des grandes religions du monde; l’islam, le judaïsme et le christianisme, Jérusalem est aussi une des plus vieilles villes au monde. Nous visitons de nombreux sites religieux importants dont : le Dôme du Rocher (“Qubbat As-Sakhra”, qui est le 3ème sanctuaire le plus sacré pour les musulmans), la mosquée Aqsa (“Al Haram Ash-Sharif”), le mont des Oliviers, ainsi que l’église du Saint Sépulcre (faisant partie des lieux les plus sacrés en lien avec la crucifixion et la résurrection de Jésus-Christ). Nous filons ensuite passer la nuit dans une maison d’hôte dans la ville antique de Sebastiya où nous avons le droit à une jolie démonstration de Dabke (danse traditionnelle palestinienne).


Savourez un café « à la turque » (ou café « oriental ») au souk de #Jérusalem, prenez votre temps, vous pourrez ainsi mieux palper l’âme des lieux, peut être même faire de belles connaissances ? ☺☕
Comment préparer un café à la turque ? ⏩ Versez le café moulu très fin et le sucre dans l’eau froide. Mettez le mélange sur le feu jusqu’à ce qu’il frémisse. Le café ne doit pas bouillir. Versez enfin quelques gouttes d’eau froide pour faire déposer le marc et servez aussitôt le café brûlant. Le café ainsi préparé se déguste en aspirant le breuvage afin de ne pas avaler le marc.


Aujourd’hui j’ai eu la chance de me promener dans le méandre des ruelles de la vieille ville #Jérusalem. Nous y étions tout un petit groupe… et on ne s’est perdu qu’une seule fois 💪😁


Je vous presente la somptueuse mosquée al-Aqsa de #Jérusalem : mon grand coup de cœur du jour 💚 Êtes-vous conquis aussi ?! 🤗


Le souk de #Jérusalem est certainement un des meilleurs endroits pour ressentir le pouls alletant de cette mystérieuse cité. Prenez-y un jus de fruits frais ou un café, asseyez-vous et observez 🤗🍊🍓☕


Bavardages sous l’olivier en face de la mosquée. J’adore ces scènes de vie si simples et pourtant si poétiques. 🍃🙆


Nous avons été chaleureusement accueillis à l’hôtel Mount Olives #Jerusalem avec un délicieux jus de citron à la menthe fait maison 😍😋 On adore !


L’arabe, d’autant plus quand il est calligraphié, et si joli. Chaque mot me parait une petite œuvre d’art. 💛🖌
Sur cette photo : une pile de Corans à libre disposition dans la mosquée.


Dans les ruelles de Jérusalem, une des cités médiévales islamiques les mieux préservées au monde. 🕌


Les voyageurs viennent de très loin pour se recueillir à #Jérusalem.


Mur des lamentations #Jérusalem : les femmes d’un côté, les hommes de l’autre.


Mosquée à #Jérusalem


Église à Jérusalem.


De magnifiques motifs très colorés du sol au plafond 😊🌼


Jour 2 : Nous commençons cette nouvelle journée avec la visite des vestiges archéologiques de Sebastia et de son musée récemment ouvert. Situées dans un village à une dizaine de kilomètres au nord de la ville de Naplouse, le site a posé candidature pour être classé UNESCO, mais n’a pas été retenu jusqu’à présent : par manque de mise en valeur et conservation des pièces archéologiques selon le site internet officiel de l’UNESCO. Cependant, le lieu est visité par de nombreux touristes car il a une très forte valeur historique avec un mix de différentes périodes remontant à l’âge de fer.


Chaque repas nous découvrons de nouvelles spécialités culinaires. Hier soir ce riz aux amandes qui s’appelle Maqloubah 😋


Initiation à la danse traditionnelle locale hier soir : le dabkeh. 💃
Maureen et Marcos se sont prêtes au jeu 😂


Hey, hey, bonne nouvelle, on trouve des fontaines avec de l’eau potable pour remplir sa gourde dans chaque ville et village. Vous pouvez demander « Whyen il sabil ? » pour demander où se trouve ces points d’eau 😊💦


Ces desserts sont juste tellement délicieux 😱😇
Celui à droite sur la photo est mon préféré : le kunafe est servi tiède, avec du fromage un peu fondu dedans et des espèces de cheveux d’anges super croustillants autour avec des morceaux de pistache 😍😋


Jour 2 : Nous partons ensuite vers Naplouse où nous goûtons à la célèbre gourmandise locale, le “Nubulsi kunafe” : une pâtisserie feuilletée, trempée dans un sirop, réalisée à base de cheveux d’ange, de fromage, de beurre et de noix. Miam 😋


Jour 2 : Direction Douma pour une jolie randonnée jusqu’au village de Kufr Malek où nous passons à nouveau un gourmand moment autour d’un délicieux repas préparé nos hôtes.
Nous passons la soirée à Taybeh, une magnifique vieille ville (un peu comme Jérusalem), nous y visitons la brasserie Taybeh, première microbrasserie du Moyen-Orient! 🍻


Abed nous a suivi toute la matinée pendant que nous faisions la visite de la ville, offrant du thé, puis improvisant un peu de flûte. Un sacré personnage 🤗


Certainement un de nos meilleurs petits-déjeuners du voyage dans une toute petite guesthouse dans le village de Sebastiya 🤗😍
Vraiment, pas besoin d’aller dans de grands hôtels, c’est tellement meilleur chez l’habitant 😜


De l’autre côté de la colline, un village occupé par des israéliens, protégé par une longue barrière. Juste derrière on trouve la mer méditerranée. Pour nous, touristes, cela nous prendrait 2h de voiture pour se rendre sur la côte. Mais certains palestiniens n’ont jamais vu la mer. Ils ne sont pas autorisé à se rendre en territoire israélien. 😑


De nombreuses ruines romaines à Sabastya que les habitants du village souhaitent conserver sur place, parfois (souvent ?) en désaccord avec les autorités israéliennes. 🙄


D’intéressantes fresques sur certaines murs du village… La plupart très politiques. 🖌


à Naplouse nous traversons le souk, mais c’est vendredi, ce qui est l’équivalent de notre dimanche, et beaucoup de magasins sont fermés. Mais nous trouvons tout de même ce magasin vendant pleins d’épices, certaines plus locales que d’autres, comme ce thym 😍


Olives préparées de manière très artisanale, et emballées #ZeroDechet 😍😁


si vous passez par le souk Naplouse, ne ratez pas ce magasin d’épices, ancienne fabrique de savons, mais qui en vend toujours 🤗


« Taybeh » veut dire « délicieux » en arabe, cette bière porte bien son nom 😜


Vin « made in Palestine » 🤗 Nous avons dégusté le merlot, ainsi que le bitoni hier soir… Je penche plutôt pour le merlot, mais intéressant de découvrir le « bitoni », un cépage local 😀


a communauté de la petite ville de Taybeh est chrétienne, ce qui explique la production de vin et bière locale. Sur cette photo une jolie église, qui a cependant aussi des airs de mosquées, vous ne trouvez pas ? 💒


Jour 3 : Nous commençons notre randonnée du jour à Ain Samia. Nous traversons les champs de zatar (une herbe du Moyen-Orient) avant de rejoindre un sentier au creux de la vallée et passer devant les vestiges d’une ancienne église byzantine. Nous descendons ensuite vers Wadi al ‘Auja, un oued profond et accidenté qui s’étend jusqu’à Ein al-‘Auja (source de la rivière Al-‘Auja) dans la vallée du Jourdain. Le sentier suit l’oued et les anciens aqueducs romains, puis se termine vers Jéricho.


Jour 3 : Nous visitons la ville de Jericho, une des plus anciennes villes du monde… à vélo 😁🚲
Jericho, avec son atmosphère calme et son riche patrimoine, est une véritable oasis. Nous visitons les ruses du palais d’Hisham, hélas la mosaïque de l’arbre de la vie (photo ci-dessus) est en restauration en ce moment, nous n’avons donc pas pu la voir.


Quelle belle surprise sur le chemin ce matin, nous avons rencontré trois tortues, des petites mais aussi des toutes grandes (comme ma main !) 😍🐢 Il y en a beaucoup, si vous ouvrez bien les yeux, vous les verrez aussi 😊


Jolie vue sur le village de Taybeh à la communauté est chrétienne où nous avons passé la nuit en transit entre en Naplouse et Jéricho.


Le site archéologique du palais d’Hisham contient le plus grand tapis de mosaïque au monde. Hélas nous n’avons pas pu l’observer comme il est recouvert de terre depuis 2015. La coopération japonaise a promis de financer des infrastructures pour protéger les mosaïques. En attendant elles sont recouvertes pour les protéger. Patience patience 😊 (ici la photo d’une photo pour vous donner un aperçu).


Après une belle randonnée de 5h à travers le canyon Wadi Al-Auja, nous sommes accueillis par une communauté bédouin pour un copieux déjeuner : agneau, riz, huile d’olive, yaourt, zatar, tomates, concombres, pita 😜🤗


Pyjama party sous une tente bédouine 😁⛺🌠


En route pour le désert ☺


Déjà presque 15 jours que je suis au Moyen-Orient, et chaque nouvelle apparition de dromadaires fait toujours son petit effet 😊🐪


Je vous presente le magnifique monastère de #MarSaba, illuminé par le soleil entre deux passages nuageux 😍


Jour 4 : Aujourd’hui, le voyage continue avec une randonnée relativement courte d’un peu plus de 8 km à travers le désert de Jérusalem. Le sentier sinueux nous emmène dans la vallée du Cédron, pleine de grottes de différentes tailles qui, à l’époque byzantine, étaient habitées par des moines. Le sentier se termine au monastère spectaculaire de Mar Saba, nommé ainsi après que Saint Saba (439-532 aprés J.-C.) se soit installé dans une grotte en face du site pour vivre en total isolement. Du monastère, nous rejoignons ensuite Bethléem.


Le monastère orthodoxe grecque de #MarSaba, une sacrée belle surprise au cœur du désert. Dommage que les femmes ne soient pas autorisées à le visiter, mais c’est déjà bien impressionnant d’en faire le tour. 25 moines y vivent toujours.


Petit arrêt à la cooperative des artisans de la communauté pour acheter quelques souvenirs fabriqués dans le bois de l’olivier 🙂


Arrivés à #Bethlehem, on passe le long du mur, ce qui continue d’alimenter les débats. Sur la photo ici une reproduction d’un des fameux graph de #Banksy. 🙄


« Faisons du houmous, pas des murs… » #Bethlehem


Les meilleurs #falafels en ville #Bethlehem 😍😜


Les magnifiques mosaïques de l’église de la nativité #Bethlehem 💒


Jour 5 : Dernier jour de ce beau périple en terres palestiniennes. Ce matin, nous nous rendons très tôt à la communauté bédouine d’Arab ar-Rashayida pour une traversée du désert jusqu’à un point de vue surplombant la mer Morte. Nous repartons ensuite vers la Jordanie où je prends mon avion tard dans la soirée : retour en France !


Un dernier très gourmand moment à Amman, en Jordanie, avec les nouveaux copains de cette belle aventure (ici @marcoswolff d’Argentine) avant de prendre mon vol retour pour la France.
Ces 15 jours à travers la Jordanie et Palestine furent très intenses, et c’est bien sûr avec un sacré pincement au cœur que je dis au revoir au Moyen-Orient… ❤💚💛

Partez à la découverte de la Cisjordanie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *