Casa Morada Hostel, où tout a commencé…

Hostel Casa Morada Cadiz

Il était une fois à Cadix La Casa Morada… Ainsi devrais-je peut-être débuter cet article. C’est en effet ici que tout a commencé, que quelques idées floues se baladant dans un coin de ma tête se sont transformées en une action concrète, un élément déclencheur à l’origine de ce projet The Hospitality Tour, du site Internet sur lequel vous surfez à l’instant! Allez, je vous raconte?

De Lyon à Barcelone, mes débuts professionnels

LyonEté 2013, je travaille depuis déjà 1an et demi comme Commerciale au Sofitel de Lyon (mon premier job après l’obtention de mon Master). Mais j’ai le sentiment de tourner en rond, de stagner, on ne me propose plus de tâches enrichissantes à entreprendre, le besoin de changement se fait ressentir. Le « Revenue Management » me titille… j’aime les chiffres, j’aime le marketing, cela me paraît un doux mélange entre ces deux fonctions, c’est décidé, je négocie mon départ et commence à me documenter sur le sujet.

C’est ainsi, que je tombe sur le super blog de Xotels, très complet, et surprise: ils sont justement à la recherche d’un Revenue Manager Junior parlant couramment  anglais et français (pour communiquer avec les clients qui sont des hôtels/hostels parisiens). Je tente ma chance, envoie mon CV, passe des tests, des entretiens…  Novembre 2013, je prends mes fonctions au sein de leurs bureaux à Barcelone! Je ne parle alors quasiment pas un mot d’espagnol (j’ai fait allemand à l’école), mais c’est l’opportunité de m’y mettre. Cela fait longtemps que j’y pensais, rêvant de partir un jour faire un beau voyage en Amérique Latine, rendre visite à mon amie Gabi en Argentine, découvrir ces merveilleuses contrées tout en étant capable de communiquer avec la population.

L’escale à Cadix, où tout a commencé

cadix portJe travaille pendant quelques mois pour Xotels. Encadrée par une manager très compétente qui m’assure une super formation express, j’apprends rapidement les bases du Revenue Management et de ses applications concrètes dans le cas d’une auberge de jeunesse de plus de 200 lits et un petit hôtel 4* parisien.

Pour diverses raisons, je mets cependant fin  à mon contrat, et pars me changer les idées sur les routes d’Espagne: trois semaines de vadrouille toute seule de St Jacques de Compostelle à Séville en rencontrant tous les jours des couchsurfers tous plus accueillants les uns que les autres, puis mon amie Julie me rejoint pour une semaine à travers l’Andalousie. C’est au cours de ce voyage, que je me retrouve à séjourner à Cadix dans une auberge de jeunesse, suite au désistement de dernière minute d’un couchsurfer. La Casa Morada (« maison violette ») est une auberge de jeunesse située en plein centre du vieux Cadix. Toute nouvelle, toute neuve, toute belle, elle propose 7 chambres pour un total de 27 lits. Trois jeunes amis viennent de l’ouvrir il y a tout juste un mois (pour le Carnaval de Cadix, début Février 2014). Nous y passons un court séjour très agréable.

Alors que Julie est sur le départ, mon périple n’est pas tout à fait fini, et je continuerai de mon côté la route seule jusqu’à Grenade en passant par Malaga. Je resterais bien une nuit de plus à Cadix ce soir-là, et demande au moment du check-out le tarif pour une nuit supplémentaire. Pépé, un des gérants de l’auberge, me répond alors que ce serait le même tarif que la veille, soit 17€. Or la veille était un samedi soir, et nous sommes ce soir dimanche… Je suis étonnée qu’il propose le même tarif. En effet, si il y a bien une caractéristique, qui à mon avis s’applique à tous les hôtels/auberges de jeunesse à travers le monde, c’est que les dimanche soirs sont généralement très calmes et difficiles à remplir… Je lui fais gentiment la remarque, et nous commençons à discuter de la manière dont ils ont construit leur grille tarifaire. C’est alors, que Pépé me fait la sympathique proposition de rester cette nuit gratuitement avec eux! En échange, nous pourrions en fin d’après-midi prendre le temps de nous asseoir pour que je lui explique les principes du Revenue Management. C’est un sujet qu’il ne connaît que très peu, mais qui l’intéresse beaucoup et qui pourrait les aider à optimiser leur taux d’occupation et prix moyen (=leur RevPar).

Et si je faisais pareil à Grenade?

casa morada bedroomJ’écoute Pépé attentivement, lui pose pleins de questions pour essayer de comprendre les spécificités de son auberge de jeunesse et du marché qui l’entoure. C’est avec mon petit niveau d’espagnol encore hésitant que j’essaie de structurer mes explications pour lui apporter des pistes de réflexion et des outils qu’il pourrait développer (tableau de bord sur Excel, paramétrage du channel manager). Après presque 3h d’échange, Pépé s’excuse, il doit retourner à ses fonctions, nous devons nous arrêter là. Si ce n’était que moi, je crois bien que j’aurais pu y passer facilement encore 3h de plus! J’adore travailler à la compréhension des tenants et aboutissants d’une problématique, à la recherche de solutions adaptées, à l’optimisation d’outils de gestion et de leur mise en place. J’ai passé une très agréable soirée à plancher avec Pépé sur le cas particulier de son auberge de jeunesse! Et puis, d’utiliser ainsi mes neurones de manière intensive pendant quelques heures me permet d’apprécier d’autant plus la petite bière en terrasse qui s’ensuit!

Dimanche soir, je dois reprendre la route demain. Malgré de nombreuses demandes envoyées, je peine à trouver un couchsurfer pour mes deux nuits à Grenade où j’arriverai après-demain… une idée me traverse alors l’esprit… pourquoi ne pas tester la même formule que pour cette dernière nuit à Cadix, mais cette fois-ci en prenant les devants? Ni une, ni deux, me voici sur Google « Hostel Granada », je mitraille une dizaine d’auberges de jeunesse d’e-mails:

« Dear Hostel Team,

I’m a 27-years-old-french-girl currently travelling through Andalucia.

I worked in Barcelona as a Revenue Manager and would be glad to give you advice about revenue/yield management (strategies to better adapt your rooms rates in order to optimize turnover and hostel occupancy) if you could provide me a bed in Granada for 2 nights. I will arrive this tuesday (29th april).

You can find more information about me on LinkedIn:

http://fr.linkedin.com/in/floriethielin

Puedo tambien hablar y entender bien castellano 🙂

Hasta luego ?

Florie »

Verdict, une heure plus tard je reçois une première réponse positive:

« Hola Florie,

Estamos encantados de tenerte con nosotros, podemos ofrecerte una cama en una habitación 6 mixta. Si estas interesada, puedes especificar más sobre como hacer el intercambio?

Un saludo,

Pepe

Manager

Polaroid Siesta Hostel en Granada »

Un petit tour sur le site internet de l’auberge de jeunesse. Elle est très bien située, dans le centre de Grenade, et a l’air vraiment très sympa, j’accepte! Je recevrai par la suite deux autres réponses positives, que je déclinerai alors… 30% de réponses positives en moins de 24h, c’est quand même super chouette!

Enthousiasmée, je repars le lendemain. Et sur la route, l’idée continue de faire son petit bonhomme de chemin: « A voir comment cela se passe à Grenade, mais il y a peut-être là matière à développer un beau projet de voyage… » me dis-je. Ha ha ha, je n’aurais pas pu penser mieux 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *